Messages de soutien

Écrire commentaire

Commentaires : 10
  • #1

    JF Roustan (lundi, 17 octobre 2011 16:09)

    Un nouveau message, non plus de soutien, puisqu'il est trop tard pour cela, la meule à grains de la décision politique ayant commencé son oeuvre.
    Ravi d'avoir eu accès au service de l'ARDT et aux compétences de son équipe durant ces plus de quinze ans passés à fabriquer et faire vivre du spectacle vivant indépendant.
    Merci pour l'accompagnement autant que pour l'accessibilité tarifaire d'un parc de matériel.
    Bon vent à vous tous et à chacun.

    Et un message d'inquiétude et d'incompréhension, qui pourraient finir par de venir de la colère, à propos d'une collectivité territoriale si importante dans la vie culturelle de Midi-Pyrénées qui persiste à ne pas entendre les besoins d'un secteur d'activité et de ses acteurs, qui met en place de la concentration de rôles de moyens et d'intérêts croisés, qui projette de la délégation de service public et va provoquer l'éclatement des solidarités en déléguant ses responsabilités à des acteurs culturels sortis du rang...
    La disparition de l'ARDT est plus qu'un coup dur pour tous les acteurs du spectacle vivant, elle est le premier coup d'un glas qui risque de sonner longtemps sur la diversité des propositions culturelles et artistiques.

  • #2

    Japy (mardi, 18 octobre 2011 14:40)

    Le 15 Novembre 2011 9 h30 au siège de l'ARDT, 322 Avenue de fronton, vos impôts sont mis aux enchères.
    Des millions € pour une bouchée de pain.
    Qu'on se le dise.(Nous n'avons eu aucun choix dans la date).
    Indigné je suis et "Honte à nos élus, je suis un citoyen et je revendique le droit de porter cette accusation.
    Les "corbeaux" sont sur les fils électriques qui pullulent autour de notre petite entreprise.
    Comment en est-on arrivé là?
    La crise; "elle a bon dos".
    Décision politique, pourquoi pas?
    Mais les politiques en ont décidés autrement, sans concertation, du même bord mais rivaux, Il fallait tuer ce SERVICE PUBLIC et voilà c'est fait.
    Demain à qui le tour?
    "Associations" de Midi Pyrénées prenez garde, c'est le monde associatif qui est en danger.
    Nous n'avions qu'un seul mot d'ordre à l' ARDT: AIDER et VENIR EN AIDE.
    Non je ne demande pas de nous venir en aide, mais surtout restez vigilant à ce qui va suivre.
    Japy.
    (Un salarié qui a passé un quart de sa vie au service des associations et qui vit la mort de son entreprise, délaissée par le monde politique. POURQUOI CE GACHIS ?)

  • #3

    Marion Alain (mardi, 18 octobre 2011 14:43)

    Les élus de gauche sabordent l'ARDT effectivement on saura s'en souvenir !!!!!

    On diffuse les infos partout où on peut.

    Merci de continuer à nous contacter.

    Des bises à vous tous

    Marion Alain

  • #4

    TANGUY (mardi, 18 octobre 2011 15:35)

    Acteur indépendant de la vie culturelle toulousaine, j'ai eu de nombreuses fois recours aux services de l'ARDT,cela m'a permis de réaliser des projets que je n'aurais pas pu faire sans se service de location de matériel.

    A l'heure de la mutualisation des moyens,L'ARDT en est un bel exemple auprès d'un secteur qui en a bien besoin.

  • #5

    Stavisky Carlos (mardi, 18 octobre 2011 17:48)

    Honte aux élus de gauche, comment ne pas penser à Le Pen

  • #6

    Marie Lebas (mercredi, 19 octobre 2011 14:32)

    Association d'éducation autours des médias, basée dans le Gers, nous avons eu de nombreuses fois recours aux services de l'ARDT.
    Cela nous a permis :
    - de lancer nos animations,
    - de réaliser des projets et de gagner la confiance des structures avec lesquelles nous travaillons régulièrement aujourd'hui,
    - de créer un emploi.
    Nous n'aurions pas pu faire cela sans ce service de location de matériel.
    Ce service manquera à l'ensemble des acteurs de la culture en Midi Pyrénées, mais aussi et avant tout, au public.

  • #7

    SOE (mercredi, 19 octobre 2011 19:42)

    Merci à vous : Jackie, Jappy, Cedric, Frank, Jean Jacques...
    Merci de faire suivre les informations.
    Cette lettre à François Hollande est vraiment très juste et très bien rédigée.
    Doit-on signer une pétition ?
    Grace à vous notre toute petite association qui n' jamais reçu aucune subvention car trop modeste dans ses projets a pu grandir, s'équiper judicieusement avec vos conseils et est devenue au fil du temps (plus de 15 ans déjà) pratiquement autonome dans la majorité de ses créations et prestations.
    Les promesses de nos élus de gauche ne sont que du vent. Honte à eux qui gaspillent NOTRE ARGENT, NOS IMPÖTS à des futilités de parade. Qu'on nous fasse le point sur les budgets des évènements éphémères où la restriction n'est pas de mise !!!!
    Qu'on mette en face la subvention ARDT !!!
    Où doit-on faire des économies, le choix est politique.
    INDIGNONS NOUS !

  • #8

    AMG AUDIO (jeudi, 20 octobre 2011 20:34)

    Il est important qu'une structure comme la votre continue d'exister car elle est complémentaire et non concurrente à notre activité de prestataire son et lumière. Vous êtes les seuls de part votre fonctionnement à pouvoir aider les associations et artistes.

    Nous souhaitons que le Conseil Régional et les Conseils Généraux de Midi-Pyrénées trouvent des solutions, vous permettant de poursuivre votre mission de service public.



    Bon courage à tous.



    Le personnel d'AMG AUDIO
    la gérante, Mme GUERRERO

  • #9

    Clément Delage (vendredi, 28 octobre 2011 12:13)

    Nous aussi avons eu maintes fois recours à l'ARDT pour la mise en place technique de nos projets (concerts, expositions, spectacles divers), la destruction de ce service par le Conseil régional a un impact direct sur l'ensemble des acteurs culturels de la région. Comment tenir encore des discours sur la culture, sa place dans un projet de société, et continuer à vanter la "diversité culturelle", alors qu'on supprime dans le même temps tout moyen de création culturelle? Ces responsables politiques nous montrent chaque jour le fossé abyssal entre la façade d'un projet politique et l'exercice pratique de ce projet.
    On croirait couper les doigts d'un guitariste et lui demander publiquement de jouer.
    Plus que l'indignation, la situation appelle à la réappropriation de notre destin par l'action, et à l'interrogation de la légitimité de nos responsables politiques.

  • #10

    Bertil (jeudi, 24 novembre 2011 18:09)

    BRAVO pour l’action en cours. Nous ne pouvons pas venir (tout le temps en déplacement + pbs). Mais nous envoyons à tous nos contacts et intervenons par des lettres.
    Ci-dessous un message que je laisse sur le site indiqué, qui peut servir à l’occasion
    Amitiés
    Bertil